Histoire du Thé – 10 étonnants personnages à connaitre

  • Par the-stef
  • Le 06/10/2017
  • Commentaires (0)

Histoire theC’est l’histoire du thé que nous vous raconterons aujourd’hui. Une histoire qui débute en l’an 2737 avant Jésus Christ dans les plaines centrales de la région du Henan, longtemps considérée comme le berceau de la civilisation Chinoise. Nous vous proposons de revenir sur son histoire à travers 10 fascinants personnages et incroyables anecdotes.

  1. 2737 av J.C - Shen Nong, l’Empereur à tête de bovidé, découvre le thé

    Selon la mythologie Chinoise, l’empereur Shennong, un scientifique et souverain avisé, faisait bouillir de l’eau pour se désaltéré lorsqu’une petite brise se leva et déposa une feuille de Camellia sinensis dans le pot. L’empereur bu l’infusion et s’émerveilla de sa délicieuse saveur ainsi que de ses qualités rafraichissante, énergisante et médicinales. La première tasse de thé de l’histoire venait d’être bu.

    Le thé a plus probablement été découvert, entre 206 et 24 av JC, par des paysans qui utilisaient les feuilles pour parfumer l’eau et pour leurs vertus thérapeutiques.

     

  2. 168/907 – Lu Yu, l’orphelin passionné de thé (Période du thé bouilli)

    Lu yuNé sous la Dynastie Tang, Lu Yu était un orphelin qui développa très jeune une passion pour le thé. A vingt ans il parcourait déjà la Chine pour étudier la culture des théiers et la préparation du thé. En 780, il rédigeât Le Classique du thé, le tout premier manuscrit au monde traitant du thé.

    A cette époque, que l’on nomme ‘1ere période du thé’, les feuilles de thé étaient broyées et la poudre obtenue compactée sous forme de briques. Pour préparer la boisson, on émiettait les briques et on les faisait bouillir.

     

  3. 960 – 1279 – Eisai, le moine Chinois qui importa au Japon le thé Matcha (Période du thé battu ou fouetté)

    En 1191, sous la Dynastie Song, un moine Chinois, voyageât au Japon et offrit au Shogun Minamoto Sanetomo une tasse de thé ainsi que son Traité, dans lequel il écrivait que ‘le thé était un élixir pour préserver la vie, un art subtil pour la prolonger’. Les fondations de la cérémonie du thé et de la culture du thé japonais venaient d’être posées.

    C’est durant cette période, connue comme 2éme période du thé, que le thé matcha apparut. Les feuilles étaient réduites en poudre que l’on mélangeait à de l’eau et que l’on fouettait. Initialement but lors des rituels religieux, pour aider les moines à rester réveillés, la boisson fut ensuite utilisée par les guerriers samouraï.

     

  4. 1368-1644 – Hongwu, le paysan devenu Empereur qui révolutionna la tradition du thé (Période du thé infusé)

    Hongwu était un paysan qui se fit moine pour échapper à la famine. Par la suite, devenu général dans une armé rebelle, il participa à la chute de la dynastie régnante. La même année, il s’autoproclama 1er empereur de la dynastie Ming (1368-1644).

    En 1391, Hongwu, décréta que le thé devait désormais être présenté sous formes de feuilles entières. Non seulement les feuilles furent désormais directement infusées, mais de nouveaux ustensiles virent le jour, de petites boites pour conserver les feuilles, des théières, des tasses, etc. Cela marquait le début des services à thé. C’est également à cette époque que le thé commença à être trier par région, aspect des feuilles et couleur.


  5. 1599 - La reine Elisabeth 1er fonde la Compagnie des Indes Orientales et s’accapare du commerce du thé

    Depuis deux siècles déjà le Portugal et l’Espagne se dotaient de vastes empires leur conférant d’importantes richesses. Envieuse, la reine Elisabeth 1er, fonda, en 1599, la Compagnie Britannique des Indes Orientales afin de dominer les flux commerciaux avec l’Asie. La France et les Pays-Bas, imitèrent les Britanniques peu après. Cependant, la compagnie Britannique prit rapidement l’avantage face à la compagnie néerlandaise, et conduisit même la Compagnie française des Indes orientales à la faillite.

     

  6. 1610 – Les Hollandais importent en Europe la première cargaison de thé, pas de Chai.

    Bien que les Portugais importaient, des 1543, du thé depuis le Japon et le comptoir de Macao, ils perdirent rapidement leur monopole face aux Hollandais, qui en 1910, furent les premiers à officiellement importer une cargaison de thé sur le contient européen.

    Pourquoi utilise-t-on le mot ‘thé’ ? Et pourquoi est-il incorrect de parler de ‘Thé Chai’ ?

    Le caractère chinois pour le mot thé se prononce « ch’a » en mandarin ou cantonnais et «t’e» en dialecte Minnan. Ainsi, les pays qui ont découvert le thé par voie maritime, ont nommé le thé avec un mot commençant par la lettre ‘t’. A l’inverse, les pays desservies par voie terrestre ont utilisés un mot débutant par le son ‘tch’ ou ‘ch’. Vous savez désormais pourquoi parler de ‘thé chai’, soit de ‘thé thé’ est incorrect.

     

  7. 1773 – Des Bostoniens, déguisés en terrifiants Amérindiens, mettent à sac des navires transportant du thé

    Le 16 décembre 1773, soixante Bostoniens, surnommés Les Fils de la Liberté, grimpèrent à bord d’embarcations de la Compagnie Anglaise des Indes et jetèrent 342 caisses de thé par-dessus bord.

    Pourquoi avoir jeté ce précieux thé ? Cette révolte, connue sous le nom de ‘Boston Tea Party’, était une réponse au Tea Act, promulgué par l’Angleterre, qui autorisait la Compagnie à vendre son thé dans les colonies sans payer de taxes. Ce fut l'un des évènements symboliques de la Révolution américaine et le prélude de la guerre d'indépendance américaine.

     

  8. 1848 - Robert Fortune, le botaniste devenu espion

    En 1848, le botaniste Robert Fortune, déguisé en Chinois, parcouru la Chine de long en large, découvrant les secrets de la culture du théier, recrutant une dizaine de fabricants de thé, et réussissant même à faire sortir clandestinement du pays près de 20 000 théiers.

    Cet incroyable botaniste avait été recruté par la Compagnie Britannique des Indes, qui souhaitait installer des plantations de thé Chinois en Inde. Le succès de cet espionnage industriel, permis le développement de la culture du théier assamais en Inde et au Sri Lanka (Ceylan).

    Robert fortune

  9. 1859 - Archibald Campbell, l’inattendu culture du thé Darjeeling

    Archibald Campbell était un fonctionnaire Ecossais qui fut transféré à Darjeeling en 1839. A son arrivé, il planta quelques graines de thé dans son jardin. Le succès de sa petite plantation arriva rapidement aux oreilles de la Compagnie Britannique, et en 1859 la première plantation de thé Darjeeling, Makaibari, fut créé.

    L'appellation 'Darjeeling' est réservée aux thés cultivés dans une région géographiquement délimitée. Cependant, on estime qu’aujourd’hui la quantité de Darjeeling vendue mondialement serait 4 fois supérieur à la capacité de production réelle (environ 10 000 tonnes). Lorsque vous acheté du Darjeeling assuré vous donc qu’il soit certifié original.

     

  10. 1910 - Thomas Sullivan, la découverte accidentelle du thé en sachets

    Thomas Sullivan était un importateur New-Yorkais, qui vendait son thé en vrac dans de petites boites. En 1910, afin de mieux conserver les saveurs des feuilles, il se mit à envoyer le thé dans de petits sachets. A sa grande surprise, plutôt que de retiré les feuilles des sachets, ses clients trouvèrent plus commode d’infuser ces derniers.

Aujourd'hui 75% des Français prennent du thé en sachet plutôt qu’en vrac. Malheureusement, si à l'époque de Sullivan les sachets ne contenaient que du thé premium, ce n’est plus le cas aujourd’hui. La plupart des thés en sachet sont en effet conçut à partir de résidu et de feuilles de mauvaise qualité.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×